San Pellegrino Fruit Beverages

PIMENTS FARCIS

 

Les petits piments rouges moyennement épicés constituent une base idéale pour réaliser de nombreux plats typiques de la Calabre – la région célèbre pour sa cuisine explosive.

 

Farcis au thon, aux câpres et aux anchois, ces piments s’harmonisent parfaitement avec leur garniture crémeuse sans être trop forts en goût, et constituent une formidable entrée ou accompagnement.

 

Le temps d’un week-end, amenez la Calabre à votre table.

 

ORIGINES 

 

On pense que les piments sont arrivés en Italie au début du XVIe siècle. De nombreux plats italiens utilisent le piment en guise d’assaisonnement, généralement sous sa forme séchée, mais celui-ci est particulièrement répandu dans la cuisine de la Calabre.

 

À la fin de l’été, des piments suspendus à du fil de fer décorent les maisons de Calabre : on les laisse sécher au soleil ou on les met sous huile en bocaux. Il est courant de trouver des huiles infusées au piment, idéales avec les plats de pâtes, ou des bocaux remplis de piments farcis dans le garde-manger d’une maison de Calabre.

 

RECETTE 

 

Il n’est pas difficile de préparer des piments farcis, mais gardez à l’esprit qu’une fois que vous les aurez fait légèrement bouillir dans le vinaigre et le vin, il faudra les laisser sécher plusieurs heures sur de l’essuie-tout.

 

Réalisez cette première étape plus tôt dans la journée pour terminer les piments à temps pour le diner, ou laissez-les sécher toute la nuit pour qu’ils soient prêts le lendemain matin. Le fait de faire bouillir les piments les adoucit un peu tout en les assouplissant et en ajoutant du goût qui s’harmonise à la perfection avec le mélange crémeux de thon.

 

Les piments utilisés dans cette recette sont ceux communément appelés piments cerises ou piments de Calabre en Italie, mais toute variété similaire moyennement épicée offrant une grande cavité fera l’affaire.

 

Pour un apéritif qui restera dans les mémoires, servez les piments farcis aux côtés  d’une focaccia ou de mozzarella in carrozza.

INGRÉDIENTS

 

Pour faire 2 bocaux d’une contenance d’1 litre

 

  • 500 g de petits piments ronds (cerises)
  • 20 g d’anchois à l’huile, égouttés
  • 20 g de câpres
  • 400 g de thon à l’huile, égoutté
  • Huile d’olive vierge extra
  • 1 tasse de vinaigre blanc
  • 1 tasse de vin blanc (ou d’eau)
  • 2 feuilles de laurier
  • Sel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRÉPARATION 

 

Lavez soigneusement les piments. Coupez les têtes et épépinez entièrement les piments en vidant l’intérieur des graines et de toute peau blanche.

Dans une casserole de taille moyenne, versez le vin et le vinaigre, ajoutez les feuilles de laurier et portez à ébullition.

Ajoutez les piments dans le liquide et faites bouillir pendant 3 à 4 minutes à feu moyen.

 

Retirez les piments et égouttez-les sur un torchon propre. Laissez-les sécher complètement pendant 3 à 4 heures, ou toute la nuit.

Coupez finement les câpres et les anchois et mettez-les dans un mixeur avec le thon égoutté. Mixez le tout jusqu’à obtenir une texture lisse et crémeuse.

À l’aide d’une petite cuillère, farcissez les piments avec le mélange de thon.

 

Servez immédiatement ou mettez sous huile dans des bocaux : placez délicatement les piments farcis dans des bocaux stérilisés résistants à la chaleur, les extrémités ouvertes des piments dirigées vers le haut.

Remplissez les bocaux d’huile d’olive de sorte que tous les piments soient plongés dans l’huile.

Fermez hermétiquement les couvercles, puis dans une grande casserole remplie d’eau bouillante, faites bouillir les bocaux pendant 15 minutes. Laissez refroidir et conservez dans un endroit frais et sec à l’abri de la lumière.

S’ils ont été correctement mis sous bocaux, les piments devraient se conserver pendant deux mois. Une fois un bocal ouvert, il est préférable de le consommer en quelques jours.

 

FAITS INTÉRESSANTS 

 

Saviez-vous que la ville de Diamante, en Calabre, dédie chaque année un festival au piment, le peperoncino ?

Depuis 1992, chaque année en septembre sur 4 à 5 jours, des milliers de visiteurs arrivent dans cette petite ville pour participer aux événements proposés, comme le concours annuel du plus gros mangeur de piments, des projections de films, des représentations théâtrales et des expositions d’art, mais aussi pour admirer l’incroyable variété de produits régionaux présentés sur les étals du marché qui borde la promenade en bord de mer.

 

Regardez si vous trouvez des produits portant un nom tel que « Bomba Calabrese », signifiant littéralement « bombe de Calabre », qui contiennent les piments les plus explosifs sous forme d’une pâte qui rend accro autant qu’elle arrache !