San Pellegrino Fruit Beverages

NOËL

 

Qu’ils s’empilent sur la table à manger ou qu’ils dégagent leurs senteurs vivifiantes, fièrement exposés sur le tour de cheminée, les agrumes abondent au moment de Noël pour le plus grand plaisir de petits et grands.

 

Face au ciel gris et au froid hivernal, les mandarines, les oranges et les clémentines sont telles des boules étincelantes qui rappellent les journées chaudes et ensoleillées de l’été.

 

 

LES AGRUMES DONNENT LE COUP D’ENVOI AUX FÊTES DE FIN D’ANNÉE

 

De nombreuses variétés d’agrumes atteignent la maturité pendant les mois d’hiver.

 

Les fleurs d’agrumes odoriférantes, appelées « zagara », fleurissent tout au long de l’année pour de nombreuses variétés, mais elles sont particulièrement abondantes en hiver.

 

Il faut jusqu’à 12 mois pour qu’un agrume murisse sur son arbre, et bien que nous voyons des agrumes sur les étals de nos magasins en toute saison, c’est pendant les mois d’hiver qu’ils sont les plus juteux.

 

Ce n’est donc pas un hasard si les clémentines et les mandarines s’affichent sur des plateaux décoratifs et dans de grands saladiers décorés dans quasiment tous les foyers d’Italie au moment de Noël, au point presque d’oublier qu’elles étaient autrefois un luxe que les familles moyennes étaient dans l’impossibilité de s’offrir.

 

 

LE PÈRE NOËL EST PASSÉ… ET LES ORANGES SONT ARRIVÉES

 

Vous est-il arrivé étant enfant de vous réveiller un matin de 25 décembre et de trouver votre chaussette de Noël remplie d’oranges colorées ? 

L’histoire de Noël et la naissance de Saint Nicolas, qui évolua ensuite pour devenir le personnage que nous appelons Père Noël, présentent un lien étrange avec les oranges. La légende raconte que Saint Nicolas, un évêque qui avait hérité une importante somme d’argent et avait voué sa vie à aider les autres, entendit l’histoire d’un père inquiet qui ne pouvait pas marier ses filles malgré leur beauté parce qu’il était trop pauvre.

 

Une nuit, Saint Nicolas noua trois sacs d’or et les jeta dans le conduit de cheminée de la famille. Les sacs tombèrent dans les chaussettes des filles, qui avaient été mises à sécher près du feu.

 

Il va sans dire que les filles trouvèrent le lendemain matin la fortune qui leur avait été laissée et que l’histoire eut un heureux dénouement.

 

Selon une théorie populaire, c’est de cette légende qu’est née la tradition de suspendre des chaussettes près de la cheminée à Noël, et plutôt que de l’or, les parents commencèrent à y mettre des oranges pour apporter à leurs enfants chance et bonne santé.