San Pellegrino Fruit Beverages

Croustillants aux fèves et pecorino

 

Plat typiquement romain, la recette toute simple des croustillants aux fèves et pecorino rappelle les saveurs authentiques de la campagne Italienne actuelle. Le goût sucré des fèves crues s'équilibre avec la délicatesse du caractère sapide du pecorino encore un peu jeune, que vient relever la saveur du pain grillé en une association culinaire qui séduit les gastronomes depuis plus de 2000 ans.

 

ORIGINES 

 

Le Pecorino Romano est un fromage au lait de brebis qui remonte à l'Empire Romain et dont la fabrication n'a pas changé depuis des siècles. La tradition romaine à toujours célébré l'arrivée du printemps le 1er mai par un pique-nique collectif dans la campagne, avec un menu composé de croustillants aux fèves et pecorino.

 

La cité toute entière participait à ces festivités importantes qui permettaient de souhaiter à tous un été prospère et heureux. Aujourd'hui, ce délicieux en-cas est encore très apprécié à travers toute l'Italie pour son goût simple et délicat.

 

 

INGRÉDIENTS

 

  • 2 kg de fèves fraîches
  • 300 g de Pecorino Romano AOC
  • 2 jeunes oignons
  • Pain artisanal en tranches
  • Huile d'olive extra vierge
  • Sel 

 

 

 

RECETTE

 

Les croustillants aux fèves et pecorino sont des amuse-bouches parfaits pour accompagner un apéritif. Pour les réaliser, un pecorino encore un peu jeune leur donnera un arôme sucré, différent du goût plus prononcé du pecorino affiné.

 

 

PRÉPARATION

 

Pour débuter la préparation des croustillants aux fèves et pecorino, commencer par trancher un pain maison en petits morceaux (2 cm d'épaisseur)Faire griller le pain des deux côtés ; pendant ce temps, couper les jeunes oignons en dés et les mouiller avec de l'huile d'olive additionnée d'une pincée de sel. Écosser les fèves et enlever la peau extérieure avant de les mélanger avec les oignons. Badigeonner les tranches de pain avec un peu d'huile d'olive et les couvrir du mélange de fèves et jeunes oignons. Désagréger le Pecorino Romano en flocons et en saupoudrer les fèves.

 

 

FAITS INTÉRESSANTS

 

Dans la Rome Antique, les fèves étaient associées à Flora, la déesse des plantes, de la nature et du printemps. Manger des fèves était considéré comme un rite propice aux semis, qui pouvait permettre d'obtenir une saison la plus favorable possible. Et aujourd'hui encore, en Italie, les croustillants aux fèves et pecorino sont associées aux occasions, ils sont généralement réalisés pour des fêtes de village locales l'été et sont déclinés en différentes variété, notamment avec de la crème de fèves écrasées, agrémentés de salade et de vinaigre de vin blanc.